Digital Vision

Dans les deux derniers articles de blog, nous vous avons déjà présenté une partie de Power Platform. Mais Power Apps et Power Automate sont loin d’être tous les outils que Microsoft met à notre disposition à travers Power Platform. Aujourd’hui, nous vous montrons les avantages de l’agent virtuel – un chatbot qui fait plus que répondre à des questions – et des graphiques interactifs de Power BI.

Nous rencontrons de plus en plus souvent des chatbots sur différents sites Internet. Ils sont une solution intelligente pour répondre à des questions récurrentes que l’on trouve fréquemment aussi dans les FAQ. Mais pourquoi développer un chatbot alors que la FAQ existe déjà ?
Un chatbot est plus personnel et aide à trouver exactement l’information que l’on cherche. L’avantage de l’agent virtuel est qu’on peut l’intégrer non seulement dans le site Internet, mais aussi dans les Power Apps et dans les équipes. En tant que partie intégrante de Power Platform, il peut bien sûr aussi utiliser les trois autres domaines de la plate-forme, comme le Power Automate, et possède la capacité de mémoriser des informations, ce qui rend l’interaction plus efficace. Nous souhaitons illustrer l’utilité de cet assistant virtuel par un exemple pratique :

C’est une situation récurrente dans le travail quotidien.
Vous êtes en train d’utiliser l’un des innombrables programmes avec lesquels vous travaillez chaque jour quand, tout à coup, un problème technique survient et vous interrompt complètement dans votre flux de travail. Dans cette situation, la plupart d’entre nous appellent immédiatement à l’aide un collègue qui s’y connaît. Mais ce faisant, vous l’arrachez également à son flux de travail et, alors que vous êtes tous deux en train de résoudre le problème, chacun perd un temps précieux.
Et si, au lieu d’appeler un collègue, on pouvait d’abord appeler un assistant virtuel à la rescousse ? L’agent virtuel Power est là pour vous aider et, après une brève explication du problème rencontré, il vous pose des questions ciblées qui l’aident à définir plus précisément la problématique et vous propose ensuite un mode d’emploi précis pour résoudre le problème. Si, malgré cette première aide, le problème n’est pas résolu, l’agent virtuel transmet les informations à Power Automate, qui crée un e-mail automatique contenant toutes les informations pertinentes et les démarches déjà entreprises, et l’envoie au collègue serviable. Cela lui donne un aperçu rapide du problème existant et vous fait gagner du temps à tous les deux.

L’agent virtuel peut également être utilisé à d’autres fins, par exemple pour remplir des questionnaires et des tableaux ou pour fixer des rendez-vous.
La simplification du remplissage des questionnaires génère toutefois davantage de données. Pour pouvoir présenter et analyser ces données de manière claire et structurée, on peut utiliser Power BI. Power BI a accès à de nombreux connecteurs qui permettent de comparer les données de différentes sources et de trouver des liens qui n’étaient pas visibles auparavant, et ce sans devoir adapter les données ou apporter des modifications aux fichiers originaux.

Power Bi permet également d’actualiser automatiquement les données à intervalles réguliers et d’envoyer des notifications lorsque certaines valeurs sont atteintes. Cette fonction peut à son tour être utilisée pour automatiser certaines actions grâce à Power Automate. Power Bi offre également la possibilité d’obtenir rapidement des réponses aux questions sur les données analysées grâce à une fonction de questions-réponses. On peut même entraîner une intelligence artificielle dans Power BI et l’ajouter à son graphique.
Nous vous montrerons dans un prochain article de blog comment tirer le meilleur parti de vos données avec Power BI et pour qui Power BI peut être particulièrement utile.

    Cet article vous a été utile ?

    Nous contacter